Apple embauche des spécialistes ayant révélé une faille dans OS X

Même s’ils se présentent comme plus sécurisés que Windows ou Android, les systèmes d’exploitation d’Apple ne sont pas à l’abri des attaques et des failles. Et pour remédier à ce problème de sécurité, le constructeur n’y va pas par quatre chemins.

Apple a ainsi acheté, pour une somme inconnue, la société spécialisée dans la sécurité informatique LegbaCore. Celle-ci est connue pour avoir publiquement démontré la vulnérabilité Thunderstrike 2 l’été dernier.

Cette faille pouvait, avec l’aide d’un simple lien, modifier le firmware d’un Mac. Même une réinstallation d’OS X ne pouvait pas mettre fin au ver.

Avant de rendre public cette faille, les chercheurs de LegbaCore ont prévenu Apple, qui a fait le nécessaire. Et qui ne s’est pas fait prier pour envisager une acquisition de cette société. Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que les spécialistes de LegbaCore pointent à Cupertino : la transaction a été réalisée trois mois après le dévoilement de la faille.

L’équipe se concentre sur la sécurité « bas niveau » chez Apple, histoire d’éviter que des problèmes comme Thunderstrike 2 puissent de nouveau apparaître.

Source : Journal du Geek


Article original : MacRumors

 

Apple acquired firmware security company LegbaCore in November 2015, according to security researcher Trammell Hudson, who revealed the acquisition in his presentation at the 32C3 conference in December. LegbaCore’s goal, according to founder Xeno Kovah, is « to help build systems that are as secure as we know how to make. »

In November, Kovah and fellow LegbaCore founder Corey Kallenberg revealed that they had joined Apple as full-time employees. Just a couple days before that, LegbaCore’s website announced that it would « not be accepting any new customer engagements », noting that the website would remain up « to serve as a reference for LegbaCore’s past work. »

LegbaCore had collaborated with Hudson on Thunderstrike 2, the first firmware worm to affect Mac computers. The malware is impossible to remove, resistant to both firmware and software updates. LegbaCore and Hudson had alerted Apple to Thunderstrike 2’s vulnerabilities and Apple began work on fixes, issuing one in June 2015.

On Twitter, Kovah said that Apple began discussions with LegbaCore after the consultancy’s presentation in summer 2015. It soon became clear to Kovah and Kallenberg that Apple had « some *very* interesting and highly impactful work » that the two could participate in. They were eventually convinced to wind down LegbaCore’s existing contracts and begin work at Apple.

While LegbaCore is a security consultancy firm that doesn’t own any specific technology, it’s likely Apple will use Kovah and Kallenberg’s talent and knowledge to help improve firmware and software security in future iterations of Apple’s various hardware and software products. LegbaCore’s work includes research on Thunderstrike 2, « dead code » for BIOS attacks and more.

Share